« On voulait pousser la technologie pour sauver les îles, renflouer les lacs, rééquilibrer les saisons, réherber les savanes, remplir les nappes phréatiques, recréer des espaces verts vivants et invulnérables, recréer la nature, recréer le monde comme il était juste avant qu’on avance collectivement le pied au-dessus du gouffre ».

« avant de partir nous

   écrirons des guides de révolution

   des cartes pour ne plus qu’on nous perde

   et puis nous

   brûlerons tout pour mieux rebâtir »


Laisser un commentaire